Depuis l’annonce des premiers résultats le 22 mai, Parcoursup a suscité beaucoup d’interrogations, de stress mais aussi de débats. Pour le Sgen-CFDT, si le dispositif est certes perfectible, il témoigne surtout de problèmes structurels plus vastes auxquels il est urgent de s’attaquer.

Un CAPPEI qui peine à se développer, une rémunération qui ne reconnait pas l’évolution des missions des enseignant·es, qu’ils, elles soient spécialisé·es ou pas, le Sgen-CFDT dénonce le manque de reconnaissance de l’engagement pour l’école inclusive.

Les mesures proposées pour supprimer le tirage au sort à l’entrée à l’université semblent reposer presque exclusivement sur le lycée. Les proviseurs et leurs équipes qui faisaient déjà un gros travail d’orientation vont devoir en faire encore plus sans en avoir les moyens.

L’instruction publiée le 13 avril vise à préparer spécifiquement les établissements au risque « attentat/intrusion » suite aux menaces terroristes.
Cette préparation est évidemment impérative, mais elle ne doit pas pour autant obérer la construction d’une culture de la sécurité.

premier degré

Les modalités actuelles d’exercice des remplaçant.e.s n’étaient pas sécurisées par un décret. Un texte a été présenté au CTMEN. Ce décret reprend les principes de fonctionnement actuel et est complété par une circulaire. Le Sgen-CFDT a obtenu qu’un dialogue social de proximité soit instauré.

vendredi 7 avril
écoles

Seul établissement de l’Éducation nationale à ne pas avoir de statut juridique, l’école publique française manque de proximité et de réactivité dans ses décisions. Pour le Sgen-CFDT, comme de nombreux rapports le soulignent, il est nécessaire d’installer un établissement du premier degré.

samedi 1 avril
écoles

Présenté par le Ministère, le texte visant à favoriser la confiance nécessaire entre l’Inspecteur·trice de l’Éducation Nationale et les directeurs·trices dans les circonscriptions est largement inspiré de ce que le Sgen-CFDT avait remis en janvier 2016. Le Sgen-CFDT attend maintenant des actes !

mercredi 1 mars
évaluation professionnelle des enseignants

Philippe Guizard, IPR d’histoire-géographie dans l’académie de Montpellier, analyse la nouvelle évaluation des enseignants dans le cadre du PPCR et du rendez-vous de carrière. L’évaluation et l’accompagnement des personnels vont enfin être découplés, ainsi que le proposait le Sgen-CFDT.

L’inspection et la notation des professeurs des écoles néo-titulaires sont supprimées mais les décrets d’application du protocole PPCR prévoient que les inspecteurs mettent leur expertise pédagogique au service d’un « accompagnement professionnel » bienveillant…