Un an après les annonces du ministre, les incohérences majeures de la réforme du lycée et du bac général et technologique, dénoncées depuis le début par le Sgen-CFDT, n’ont pas été traitées. État des lieux.

Depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Éducation Nationale, le Sgen-CFDT s’oppose le plus souvent à ses décisions. La première opposition fut celle concernant le décret permettant de revenir à la semaine des 4 jours.

Le Sgen-CFDT a toujours soutenu le principe d’une construction progressive de leur parcours par les lycéens. Mais l’annonce tardive des modalités de choix de spécialités, toujours pas implantées, aux programmes encore inconnus, met les proviseurs et leurs équipes en difficulté.

Cette année scolaire 2018/2019 comme les précédentes, les équipes pédagogiques des EPLE de l’académie de Montpellier peuvent se mobiliser pour lutter contre le décrochage scolaire. Quelles actions possibles en collège ?

Georges Fotinos, Inspecteur Général de l’Éducation Nationale (IGEN), a publié de nombreux rapports et ouvrages autour de la thématique du climat scolaire. Pour lui, le climat scolaire influe fortement sur la réussite des élèves. Le Sgen-CFDT a voulu en savoir plus.

En annonçant une prime REP+ avec part fixe et part modulable sur évaluation, le ministère non seulement s’éloigne de la promesse présidentielle mais ouvre la porte à des inéquités entre personnels.